Home Conseils pratiquesVaccination et voyage

Vaccination et voyage

Vaccinations indispensables pour le voyageur

Le programme de vaccinations avant un voyage en zone tropicale dépend de l’âge, du ou des pays visités, de la date du départ, des antécédents médicaux et des vaccinations antérieures. Les vaccinations nécessaires aux voyageurs peuvent, en règle, être administrées ensemble.
Cependant, l’association fièvre jaune et choléra est contre-indiquée (vu le délai minimal de 3 semaines qui doit être respecté entre les deux vaccinations). L’association fièvre jaune et rage est déconseillée. La plupart des vaccins confèrent une immunité efficace 10 à 15jours après la vaccination (fièvre jaune, méningite, fièvre typhoïde). Pour les hépatites virales, ce délai est plus long ; de 15jours après la première injection pour l’hépatite A et de 1mois après la deuxième injection pour l’hépatiteB.

Les vaccins vivants sont contre-indiqués en cas de déficit immunitaire, de grossesse (BCG, polio “oral”, rougeole, rubéole, oreillons, fièvre jaune) et au cours d’une pathologie infectieuse évolutive. L’allergie à l’ovalbumine (antiamarile) et les réactions sévères lors d’une vaccination précédente sont des contre-indications à une nouvelle vaccination.
Il faut interdire la pratique de vaccinations dans le pays de destination sauf nécessité (encéphalite japonaise). Cette dernière vaccination est désormais disponible dans les centres antiamariles.

Fièvre jaune

La vaccination antiamarile (contre la fièvre jaune) est obligatoire ou, de toute façon, systématiquement pratiquée chez les voyageurs se rendant dans les pays d’Afrique au Sud du Sahara entre 15° de latitude nord et 15° de latitude sud et d’Amérique latine depuis Panama au Nord jusqu’à 15° de latitude sud. La vaccination est obligatoire en Guyane. Cette vaccination est efficace et bien tolérée et doit être réalisée tous les 10ans.

Choléra

La vaccination anticholérique actuelle est peu efficace. De plus, le risque pour un voyageur tropical de contracter le choléra est de 1/100000 avec une létalité de moins de 2%, soit pour 2millions de Français exposés chaque année, un décès tous les 4ans. Cette vaccination ne doit donc plus être recommandée (recommandation OMS1973) et n’est actuellement obligatoire pour aucune destination. En France, aucun vaccin anticholérique n’est commercialisé à ce jour.

Poliomyélite et tétanos

Les vaccinations ou rappels (tous les 10ans chez l’adulte) contre la poliomyélite et le tétanos sont indispensables. La poliomyélite reste un problème préoccupant en Inde et dans l’Afrique sub-saharienne. Selon une enquête récente, il existe une sous-vaccination des voyageurs français contre le tétanos (faite dans environ 80% des cas) et contre la poliomyélite (faite dans environ 65% des cas). Chez l’adulte, il est recommandé d’utiliser le vaccin injectable.

Diphtérie

La diphtérie redevient une menace pour le voyageur français se rendant dans les pays d’Europe de l’Est (en particulier Russie et Fédération) ou en Algérie. Environ 20% de la population adulte française n’est pas protégée contre la diphtérie et 30% mal protégée.

Fièvre typhoïde

La vaccination antityphique (Typhim Vi, Typherix) assure une protection de 3ans par une injection intramusculaire ou sous-cutanée. Elle est particulièrement recommandée pour les voyages de longue durée ou dans de mauvaises conditions d’hygiène. Elle est indiquée dès l’âge de 5ans et à discuter entre 2 et 5ans.

Méningites

La vaccination antiméningococcique A et C doit être pratiquée chez les voyageurs se rendant dans la classique ceinture africaine de Lapeyssonie, notamment au cours de la saison sèche, et probablement d’une manière plus générale dans l’ensemble des pays tropicaux. Elle est particulièrement utile chez l’enfant et l’adulte jeune.